Gallerie

meme-aujourd_hui-jesus-vient les-anges-chantaient fr-si-tu-aspires-a-la-verite

François est un pan-hérétique

Le 10 février 2019.

Parlant des vérités fondamentales de la foi, François utilise délibérément des termes inexacts et ambigus. Il ouvre ainsi la porte à toutes sortes d’hérésies. Dans une interview accordée au journal « La Repubblica », il a déclaré :

Citation de François : « Le Fils de Dieu s’est incarné afin d’insuffler le sentiment de fraternité dans l’âme des hommes. »

Réponse : Nous confessons dans le credo la raison pour laquelle le Fils de Dieu s’est incarné : « Pour nous, les hommes et pour notre salut, il est descendu du ciel et est devenu homme ». Il ne s’est pas incarné – comme le dit François – pour instiller une espèce de sentiment de fraternité !

La Grande Loge apprécie le programme de François pour une Eglise New-Age

Le 15 janvier 2019.

Dans sa lettre d’information « El Oriente », la Grande Loge d’Espagne a répondu au message de Noël de François (25/12/2018) concernant la fraternité universelle et, partant, sur le programme pour une Eglise New Age (https://mailchi.mp/gle/eloriente243).

Citation : « Les paroles du pape montrent la distance actuelle entre l’Eglise et le contenu de l’encyclique Humanum Genus (1884), la dernière grande condamnation catholique de la franc-maçonnerie. »

Réponse : La Grande Loge comprend clairement que par son discours de Noël, François a annulé de facto le document de l’Église Humanum Genus. Ce document condamne sans ambiguïté la maçonnerie. Il n’y a pas de voie commune avec les francs-maçons ! Néanmoins, François la met en avant (la franc-maçonnerie) avec véhémence aujourd’hui.

Le programme de François pour une Eglise New Age

Le 12 janvier 2019.

François a établi de facto une nouvelle Eglise New Age à Noël.

Citation : « Une fraternité entre personnes de différentes religions. (…) Nos différences ne sont donc ni un tort ni un danger ; elles sont une source de richesse. Comme lorsqu’un artiste est sur le point de réaliser une mosaïque : mieux vaut disposer de carrelages de nombreuses couleurs, plutôt que de quelques couleurs seulement ! »

Réponse : François dit : « Une fraternité entre personnes de différentes religions ». C’est impossible ! Le mot « fraternité » signifie d’avoir un père. Il peut y avoir peut-être une fraternité entre les différents cultes païens, car ils ont un père commun, le diable (cf. 1 Cor. , 10:20). Mais il n’est pas possible que ceux qui ont reçu le Christ et sont devenus enfants du Père céleste, soient frères avec ceux qui adorent des démons. « Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? » (2 Cor. , 6:15) « Dieu a créé le monde, mais les païens ne L’adorent pas. Dieu veut sauver tous les hommes, mais quiconque ne reçoit pas le Sauveur Jésus-Christ « n’a pas non plus le Père » (cf. 1Jean, 2:23).

Le pseudo-pape détruit des monastères contemplatifs

Le 17 novembre 2018.

François Bergoglio, ouvertement hérétique, a publié deux documents visant à détruire les monastères contemplatifs : le premier a été publié le 29 juin 2016, et l’autre le 1er avril 2018. Bien entendu, le tout a été enrobé dans des phrases pieuses et des termes positifs. De toute évidence, le but de la mondialisation de cette église est de mettre en pratique sa déclaration concernant l’accueil d’islamistes dans chaque monastère, et donc une transition progressive des monastères vers les mosquées musulmanes.

L’utilité des monastères contemplatifs au sein de l’Église peut être assimilée à la fonction du cœur dans l’organisme humain. Bergoglio a décidé de poignarder le Corps mystique du Christ – l’Église – en plein cœur.

Le Synode des Evêques a amené l’Eglise au bord du schisme – quelle est la solution ?

Le 29 octobre 2018.

Par son document final proclamé le 28 octobre 2018, le Synode des Evêques de Rome a légalisé la sodomie dans l’Eglise, sodomie contre laquelle la Sainte Écriture met en garde par le châtiment du feu éternel (2Pt, 2:6). Cela a conduit à l’aboutissement d’un schisme interne au sein de l’Église catholique. La hiérarchie apostate présente au sein du Synode a ainsi inscrit dans ce document une rébellion ouverte contre Dieu et ses commandements. Le pseudo-pape François Bergoglio, qui occupe illégalement son poste, protège et promeut des pervers sexuels aux plus hautes fonctions de l’Eglise, et est le principal initiateur de cette rébellion.

Le brave archevêque Viganò a appelé le pseudo-pape, ainsi que le lobby homosexuel des évêques et des cardinaux, à démissionner afin que le processus de restauration de l’Eglise puisse commencer. Bergoglio y a répondu en approuvant la sodomie de façon officielle par le biais du Synode.

Bergoglio et les sodomites occupant les plus hautes fonctions au sein de l’Église ont amené celle-ci au bord du schisme, et la question qui se pose à présent est la suivante : quelle est la solution pour l’Église ?

Anathème sur le synode des évêques (+ vidéo)

Le 28 octobre 2018.

Du 4 au 28 octobre 2018, le synode des évêques sur la jeunesse s’est tenu à Rome. Par un dernier document daté du 27 octobre 2018, le Synode a légalisé la présence des LGBTQ au sein de l’Église. Il a ainsi aboli le péché ainsi que les commandements de Dieu, et a introduit l’anti-moralité. Il a rejeté la condition fondamentale du salut – la repentance -, et a craché à la face de notre Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ ! Une telle église a cessé d’être l’Église du Christ et est devenue l’église de l’Antéchrist et la prostituée de Satan !

Le 28 octobre 2018, par l’autorité de l’office apostolique et prophétique, le Patriarcat Catholique Byzantin a déclaré un anathème : tous les membres du Synode des évêques qui ont approuvé le document final sont, selon Galates, 1:8-9, excommuniés de l’Église ! Selon la Bulle dogmatique de Paul IV Cum Ex Apostolatus Officio, ce document final du Synode est sans force !

François va-t-il démissionner, ou quelqu’un lui prêtera-t-il main-forte ?

Le 3 septembre 2018.

L’archevêque Vigano a appelé François et les hiérarques à abdiquer pour avoir dissimulé des crimes homosexuels et pédophiles. Le coup de main des élites supranationales n’aidera certainement pas François à démissionner mais, au contraire, lui viendra en aide.

Au cours de sa visite en Irlande, François a ouvertement promu l’homosexualité dès la plus tendre enfance. Il a interdit aux parents d’élever leurs enfants selon les commandements de Dieu. Il s’est ainsi opposé à Dieu et à ses lois en tant qu’hérétique manifeste.

Quel est le premier devoir de l’autorité suprême au sein de l’Église ? Défendre la doctrine et la morale orthodoxes !

Viganò – Papa subito (Vigano, pape immédiatement)

le 31 août 2018.

Le 25 août 2018, l’ancien nonce apostolique aux États-Unis (entre 2011 et 2016), l’archevêque Carlo Maria Viganò (77 ans), a appelé le pape François à démissionner. La raison est la complicité dans les crimes moraux du cardinal McCarrick commis contre les jeunes. L’archevêque Vigano a lancé cet appel courageux pour le bien de l’Église. Il a même risqué sa vie. Dans un document de 11 pages, il a révélé un lobbying homosexuel infiltré jusque dans les plus hautes sphères de l’Église. Son appel public à la démission ne s’adressait pas seulement à François, mais à tous les prélats qui avaient commis ou dissimulé des crimes moraux.

« Le problème des abus commis par les membres du clergé ne peut pas être résolu simplement par la démission de certains évêques, et encore moins par des directives bureaucratiques. Le problème le plus profond réside dans les réseaux homosexuels présents au sein du clergé, et qui doivent être éradiqués. … Un temps de conversion et de pénitence doit être proclamé », a écrit Vigano.

Il faut savoir qu’à la suite de cette démarche héroïque pour le bien de l’Église, l’archevêque sera soumis à une pression psychologique extrême. Sa vie peut être mise en danger de la même manière que la vie de ses deux prédécesseurs audacieux, les nonces apostoliques aux États-Unis.

Choisissez la langue

Recherche

La Parole de Vie

“Ignorez-vous, frères, que la loi exerce son pouvoir sur l’homme aussi longtemps qu’il vit ? Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu’il est vivant; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari.”

Rm. 7 : 1-2 (10/2/2019 – 24/2/2019)